Porte entr'ouverte

Belgique - Europe - Taxes - Impôts - Libéralisme - Dépenses publiques - Politique - PS - MR - CDH - Liège - Reynders - Di Rupo - Michel - Cour d'arbitrage - TVA - Big Brother - Fiscalité

11 octobre 2006

La famille royale vs. les politiciens

D’après le Moniteur belge du 6 mars 2006 (p. 59 et s.), les dotations de la famille royale s’élèvent, pour la présente année, à 11.637.000 EUR. Le détail des sommes suit :

- Liste civile : 8.695.000 EUR ;

- Prince Philippe : 906.000 EUR ;

- Reine Fabiola : 1.416.000 EUR ;

- Princesse Astrid : 314.000 EUR ;

- Prince Laurent : 306.000 EUR.

Certes, nous pourrions polémiquer.

- Est-ce que la notion de royauté n’est pas synonyme d’ancien régime et d’inégalité de droit entre individus ? Ou bien, à contresens : est-ce qu’un roi, en tant que propriétaire de ses terres, n’est pas la personne la plus à même de garantir la sécurité de ses sujets ? Le clash monarchie – république n’est pas prêt de s’éteindre.

- Est-il raisonnable d’attribuer de telles sommes à certaines personnes dont la fonction est plutôt réduite (Astrid et Laurent par exemple) ? Primo, elles privent certains individus d’argent dont ils ont besoin. Secundo, elles pourraient subvenir aux charges d’une vingtaine de familles nombreuses.

Toutefois, je n’ai pas choisi cette voie-là aujourd’hui. Je me disais qu’il serait intéressant d’observer l’autre facette du monde politique belge : les politiciens mêmes. Certains adorent persifler sur les dotations de la famille royale… mais regardent-ils dans leur propre assiette ?

Avant de nous jeter dans la jungle des chiffres fédéraux, je tiens à faire un rappel pratique : en Belgique, le parlement n’a que très peu de pouvoirs concrets. Nous l’avons encore remarqué il y a peu, une coutume particrate voudrait que les parlementaires aient juste le droit de se taire… et le devoir d’appuyer sur un bouton. Quand nous constatons, en outre, que 90 p.c. des lois votées ont une origine gouvernementale, nous ne pouvons que nous interroger sur l’indispensable nécessité des assemblées au sein du système actuel (i.e. la particratie).

Cet alinéa mettra bien en relief les chiffres qui suivent. D’autant plus qu’ils ne concernent que les institutions fédérales : n’oubliez pas que, en sus, la Belgique compte cinq autres gouvernements et cinq autres parlements. Et des provinces. Et des communes. Et des intercommunales. Et …

Avant de m’attarder sur l’argent octroyé à certains ministres, je transcrirai les montants profitant aux assemblées.

Ainsi, le sénat dispose d’une dotation s’élevant à 61.594.000 EUR. La chambre, quant à elle, peut bénéficier du double (110.402.000 EUR). En surplus, le coût du financement des partis représentés dans les deux hémicycles s’élève à 17.770.000 EUR. Puis, les vingt-deux représentants belges au parlement européen voient la coquette somme de 4.531.000 EUR arriver dans leurs poches. (Imaginez-vous : chacun d’entre eux recevra 205.954 EUR en 2006, grâce à vos impôts !) Enfin, il serait inhumain et non-solidaire de ne pas contribuer au fonds de pension du sénat : un petit 638.000 EUR fera l’affaire !

Bref, le financement de nos assemblées fédérales fantômes atteint, au total, les 194.935.000 EUR. Je vous imagine fâchés de payer autant pour une infime partie des gens vous représentant – et encore, bien mal. Attendez ! Ce n’est pas fini ! Il faut encore que vous ayez une idée de ce que nous coûte l’exécutif.

Déjà, la chancellerie du premier ministre a le droit, en cette année budgétaire 2006, de dépenser 104.000.000 EUR. Le service public fédéral (SPF) budget et contrôle de la gestion dispose, pour sa part, de 109.983.000 EUR. Le SPF personnel et organisation, quant à lui, se contente de 90.513.000 EUR, tandis que le SPF justice bénéficie de 1.466.768.000 EUR. (Etc.)

Parmi ces sommes pharaoniques, vous ne pouvez imaginez ce qui part dans les « organes stratégiques » du ministre « compétent » ou dans les débilités propres à tout système étatique. Voici un petit tour illustratif.

Prenons le cas de notre bien-aimée ministre de la justice, j’ai nommé Laurette Onkelinx. Nous avons vu, un peu plus haut, que son service public fédéral claquerait, cette année, un joli 1.466.768.000 EUR. Et bien, sachez-le, 0,29 p.c. de ces dépenses seront consacrées à la rémunération de ses organes stratégiques (4.269.000 EUR) ! La prochaine fois que j’entendrai parler de sous-financement de la justice, je penserai à Laurette ! (N.B. : Je reviendrai, dans les jours qui viennent, sur quelques frais hallucinants de son SPF.)

Passons maintenant à Patrick Dewael, à l’intérieur, qui gère un budget trois fois moins important que celui de la justice (498.760.000 EUR). Il verse 4.713.000 EUR à ses organes stratégiques (0,94 p.c. de ses dépenses).

Enfin, pour conclure ce panorama illustratif, nous accrocherons Didier Reynders, aux finances. Celui-ci bénéficie de 1.595.000.000 EUR (cela mérite un billet à part entière) et en distribue 4.910.000 à ses organes stratégiques (0,30 p.c. de ses dépenses).

Conclusion de tout ceci ? Chacun aura la sienne. J’espère qu’elle rejoindra, en tout ou en partie, la mienne.

Posté par Wali23783 à 00:08 - Dépenses publiques - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires

    a ma fille

    bonjour je me permets de vous écrire car j'ai un très gros probleme voila en fait j'ai une fille de 7 ans (8 ans au mois d avril) ma fille (Eloïse) a des problemes d élocution elle est en première année primaire Eloïse sais écrire, calculer mais pas lire quel enfant ne sais pas lire en premiere année primaire de ce fait Eloïse a été vue par le pms de salzinnes château des balances me charles a vue Eloïse et lui a fait passer des tests dont me Charles a dit qu' Eloïse avait un niveau d'un enfant de cinq ans elle nous a dit aussi qu' Eloïse devrait aller dans un enseignement de type 8 comme (eps Saint Berthuin classe de langage ens.type 8 email stberthuin.direps@skynet.be) ou (Mariette Delahaut) nous avons fait meme si c etait dur a accepte nous ma compagne et moi même avons pris la decision de l'inscrire a St Berthuin comme Me Charles du pms de salzinnes nous avait conseiller ceci etait le 30 novembre aujourd hui a l'heure ou je vous écris nous devions avoir des nouvelles du pms on en a eu encore aucune juste la future directrice (Me Martine Genicot) d Eloïse nous a téléphone ce matin car elle aussi n'avait pas eu de nouvelles de Me Charles de ce fait Me Martine Genicot a pris l' iniative de téléphone a me Charles pour voir ou elle en etait et Me Charles lui a répondu que de toute façon Eloïse ne pouvait pas aller a St. Berthuin car ce n'est pas l'enseignement qui lui convient les tests à ce jour n'ont pas été fait puisque me Charles nous a dit qu' Eloïse devait refaire des tests qu' on devait se faire suivre par une assistante sociale qu' Eloïse devait passe une visite medicale or que c etait convenu qu' Eloïse devait se retrouver soit a mariette delahaut ou eps st.berthuin maintenant me Charles ne veux pas fournir l'attestation de type 8 c'est la seule qui nous manque me Martine Genicot est prête à la prendre tout de suite mais elle a du post poser l'inscription d'Eloïse jusque quand pourra t-elle le faire quand nous y sommes aller il ne restait que cinq places alors que devons nous faire laisser notre fille se faire marginaliser ? la laisser se faire insulter? Eloïse est prête et fière de changer d'école je ferai tout ce qui en mon pouvoir pour ma fille même jusqu' à publier cette lettre dans plusieurs journaux s il le faut ou a faire des pétitions.

    http://66.102.9.104/search?q=cache:9jXBFOgWe7QJ:ute2.umh.ac.be/learn-nett/dossier/fichiers/Dossier%2520complet%2520gr%252015.doc+association+de+parents+de+st+berthuin&hl=fr&ct=clnk&cd=31&gl=be

    un papa qui aime sa fille

    mr pirard Sébastien 0498/62.22.43 sonnerie-theme-ericsson@hotmail.fr

    Posté par pirard sebastien, 07 décembre 2007 à 13:06
  • Problème de commentaires + mon adresse mail

    J'ai appris, par un ami, que mes lecteurs connaissaient visiblement quelques problèmes pour poster certains commentaires. J'ai moi-même connu les mêmes difficultés sur le présent blog.

    Dès lors, la meilleure démarche à effectuer, lors du postage, est de sauvegarder ("copier") son petit texte, au cas où...
    S'il ne s'affiche pas et que vous souhaitez me faire part de votre avis ou de vos impressions, qu'ils soient positifs ou négatifs, voici mon adresse mail:

    wali23783 at yahoo point fr

    (Au cas où ces désagréments se poursuivent, je serai contraint de déménager vers blogspot.)

    Je m'excuse pour les désagréments éventuellement subis.

    Bien à vous,

    Wali

    Posté par Wali, 11 octobre 2006 à 11:19
  • Je viens de parcourir ton (récent) blog.
    Hop, dans mes favoris !
    Bonne continuation...

    Posté par Ludovic, 11 octobre 2006 à 17:53
  • Merci...

    ... j'en fais de même pour le tien!
    Je tâcherai de le parcourir plus calmement ce soir... Je file manger!
    @+

    Posté par Wali, 11 octobre 2006 à 19:05
  • Merci...

    Bonjour! Ce post n'a pu être écrit mieux! La lecture de ce billet me rappelle mon précédent compagnon de chambre! Il n'arrêtait pas d'en parler.
    Je vais lui faire parvenir cet article. Pratiquement certain qu'il va apprécier sa lecture. Merci pour le partage!

    Posté par Juliana, 22 février 2018 à 22:20
  • réponse

    Le fait que les ministres et parlementaires s'octroient profitent de l'Etat et se remplissent les poches ne justifie nullement qu'on entretient les enfants du Roi à coups avec des dotations scandaleuses dans des palais à notre charge. Le Roi touche assez pour se débrouiller avec ses enfants et à entretenir l'héritier au trône. Dans une république le président assume cette fonction sans jamais l'avoir exercée auparavant. Pourquoi faut-il alors tant de personnel (6 officiers supérieurs etc) à son service à charge du contribuable. C'est au Roi à préparer son fils à être suffisamment éduqué, instruit pour occuper la fonciton de Roi. En aucun cas c'est justifiable d'entretenir les enfants du Roi à charge du contribuable.

    Posté par guillaume, 03 octobre 2007 à 10:11
  • @ guillaume

    Je ne dis pas que les gens qui critiquent les dotations royales ont tort; je m'étonne juste qu'ils l'ouvrent à ce sujet alors que les sommes en jeu représentent une paille en comparaison avec la Tour de Babel des dépenses politiciennes.

    Posté par Wali, 03 octobre 2007 à 19:04

Poster un commentaire