Porte entr'ouverte

Belgique - Europe - Taxes - Impôts - Libéralisme - Dépenses publiques - Politique - PS - MR - CDH - Liège - Reynders - Di Rupo - Michel - Cour d'arbitrage - TVA - Big Brother - Fiscalité

23 octobre 2006

Les commissions du SPF justice

Personne ne devrait l’ignorer : l’état n’est pas seulement gourmand, il aime également commander et interdire. Cela vaut, entre autres, pour les pensée et expression individuelles. Ainsi, parfois, l’état criminalise des propos bien définis. D’autres fois, plus sournois, il aime sous-entendre la façon dont nous devons juger les choses. Pour ce faire, une campagne de pub, une commission ad hoc ou encore la criminalisation d’organisations « suspectes » suffisent.

J’avais déjà quelque peu traité du SPF justice dans un billet plus général. J’avais d’ailleurs promis de revenir sur quelques frais ahurissants dudit service public fédéral : je consacrerai donc mon texte du jour aux commissions inutiles et débilitantes, dans le cadre des compétences de Laurette.

Répartissons les tâches : je me concentrerai sur les dépenses. Vous pourrez faire vous-mêmes les liens entre certaines commissions et mon premier alinéa quotidien.

Noms

Coûts

Centre d’information et d’avis en matière d’organisations sectaires nuisibles

485.000 EUR

Commission de bioéthique et commission euthanasie

404.000 EUR

Commission d’aide aux victimes, forum en faveur d’une politique des victimes et commissaire aux droits des victimes

14.846.000 EUR

Commission des jeux de hasard

2.294.000 EUR

Commission nationale des droits de l’enfant

114.000 EUR

Commission fédérale de médiation

53.000 EUR

Commission de réforme du droit pénal social

18.345.000 EUR

Totaux

36.541.000 EUR

Quand on pense au nombre de salaires qui sont passés là-dedans, cela laisse songeur…

N.B. Pour les détails, voyez les pages 111 et s. du M.B. 06.03.2006.

Posté par Wali23783 à 00:17 - Dépenses publiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire