Porte entr'ouverte

Belgique - Europe - Taxes - Impôts - Libéralisme - Dépenses publiques - Politique - PS - MR - CDH - Liège - Reynders - Di Rupo - Michel - Cour d'arbitrage - TVA - Big Brother - Fiscalité

24 octobre 2006

Le manifeste du MR, non libéral (2)

J’avais déjà abordé, en ces lieux, l’anti-libéralisme psychopathologique découlant du manifeste MRdique. J’aimerais encore, aujourd’hui, attirer l’attention des psychiatres ès formations politiques : le MR est gravement malade. J’en veux pour preuve l’extrait suivant :

« L’effondrement du communisme a mis fin aux utopies révolutionnaires conduisant à l’anéantissement des sociétés elles-mêmes et des personnes. Le socialisme n’a pas fait la démonstration de sa capacité à conjuguer le développement économique et la protection sociale. Telle est la cause de la régression des partis de gauche en Europe. Mais laisser les seules lois du marché – la « main invisible » – réglementer les rapports humains ne conduirait qu’à faire triompher la loi du plus fort. »

Condamner les idéologies ne laissant pas les seules lois du marché réglementer les rapports humains et se situer dans leur giron, n’est-ce pas grave, docteur ? Puis, lisez ce que le MR ajoute encore :

« L’éthique de la réforme que nous revendiquons doit réconcilier liberté et égalité, les fondre en un socle commun de références : celles d’un libéralisme politique et social, une idéologie de la citoyenneté libre, solidaire et responsable. » (p. 7 – je souligne)

Proposer une social-démocratie rose bonbon et se dire libéral… Ne peut-on voir là un cas intéressant de trouble dissociatif de la personnalité, docteur ?

Posté par Wali23783 à 00:57 - Belgique - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire