Porte entr'ouverte

Belgique - Europe - Taxes - Impôts - Libéralisme - Dépenses publiques - Politique - PS - MR - CDH - Liège - Reynders - Di Rupo - Michel - Cour d'arbitrage - TVA - Big Brother - Fiscalité

22 avril 2007

Elections présidentielles françaises : pas de « grosse surprise »

Je suis Belge et, par conséquent, non soumis à la législation française totalitaire empêchant les individus de s’exprimer. Toutefois, la plateforme canalblog n’autorise pas ses clients (et sources de revenu) à communiquer les résultats des élections présidentielles françaises : elle est soumise aux obligations légales de la République. Dans la mesure où je reçois des visiteurs français par centaine depuis une heure, je me permettrai quand même d’user des termes employés par la télévision française en 2002 avant 20 heures pour faire apercevoir les tendances se dégageant du premier tour.

Permettez-moi, tout d’abord, d’insister sur le haut taux de participation de l’élection. Plus de 31 p.c. à mi-journée ; presque 74 p.c. à 17 heures. Nous nous dirigeons donc vers des sommets.

Vient la suite. En 2002, PPDA et France 2 annonçaient, bien avant 20 heures, une « grosse surprise ». Les guignols de l’info avaient même révélé la présence de Le Pen bien avant l’heure fatidique. Pour ma part, je ne citerai aucun nom. Je ne veux pas mettre canalblog dans la mouise. Je me contenterai tout simplement de singer les commentateurs français et de dire qu’il n’y a pas de « grosse surprise » (sources suisse et belge) en ce 22 avril 2007.

N.B. Pour mes lecteurs belges, je signale que le JT d’RTL-TVI de 19 heures sera consacré à ces élections et annoncera les chiffres.

EDIT. Ceux qui souhaitent en savoir plus peuvent cliquer sur le lien: "Commentaires" ci-dessous.

Posté par Wali23783 à 18:49 - Europe - Commentaires [6] - Permalien [#]

Commentaires

  • Chiffres

    Puisque, chouette alors, je reçois quand même énormément de visiteurs, je me dois d'aller un peu plus loin.

    Je vais, dès lors, vous parler de l'élection au pays des chiens, ayant lieu également en ce jour. Là non plus, pas de surprise.

    - Monsieur Roquet arriverait largement en tête des estimations, avec 30,5 p.c. des suffrages.
    - La candidate Madame Canichou, se qualifierait pour le second tour avec un score tournant autour de 25 p.c.
    - Deux autres candidats, Monsieur Doberman et Monsieur Rantanplan, se disputeraient la troisième place au coude à coude.

    Posté par Wali, 22 avril 2007 à 19:08
  • (bis) [UP]

    Dans la lutte opposant Monsieur Doberman et Monsieur Rantanplan, notons que les sondages divergent. Si certains affirment que Monsieur Doberman, deuxième en 2002 faut-il le rappeler, aurait plus de voix que Monsieur Rantanplan, d'autres, comme la télévision privée belge, donnent les estimations suivantes:
    - Monsieur Rantanplan à 17,8 p.c.
    - Monsieur Doberman à 11 p.c.

    Posté par Wali, 22 avril 2007 à 19:27
  • j'aime pas les chiens

    merci pour le resultats de ces elections canines avec beaucoup de flair,j'aurai aimé etre debarrassee des crottes de roquet une bonne fois pour toute! mais il faut positiver, marcher dans la m...(de chien) porte bonheur si c'est du pied gauche !!!

    Posté par la.sagrada, 22 avril 2007 à 19:27
  • Totalitaire

    Une définition de l'adjectif totalitaire par le Trésor de la langue française sur Internet :

    TOTALITAIRE, adj.

    A. PHILOS., didact. Qui rend ou tente de rendre compte de la totalité des éléments d'un phénomène, qui englobe ou tente d'englober la totalité des éléments d'un ensemble. Synon. totalisant (v. ce mot II A). Théorie totalitaire; vision totalitaire du monde. L'analyse textuelle moderne, s'inspirant de la linguistique structurale, est en un certain sens totalitaire: étudiant l'œuvre en elle-même et pour elle-même, elle prétend en reconstituer en particulier ce n'est pas son seul objet les structures sémantiques (Le Nouvel Observateur, 8 mai 1968, p. 40, col. 3). La logique, plus que tout autre discipline, est assujettie à l'exigence totalitaire de la connaissance rationnelle (A. LAMOUCHE, Logique de la simplicité, p. 145 ds FOULQ.-ST-JEAN 1969).

    B. Dans le domaine pol. Qui fonctionne sur le mode du parti unique interdisant toute opposition organisée ou personnelle, accaparant tous les pouvoirs, confisquant toutes les activités de la société et soumettant toutes les activités individuelles à l'autorité de l'État. Régime, système totalitaire. Dans un état, c'est une assombrissante utopie, ce rêve de l'écrasement d'un parti par un autre; ce rêve d'un état totalitaire où les minorités subjuguées ne pourraient plus se faire entendre; où, qui pis est, chacun et tous penseraient de même. Il ne peut plus être question d'harmonie quand le chœur chante à l'unisson (GIDE, Journal, Feuillets, 1937, p. 1294). La chrétienté n'avait pas été totalitaire: les États totalitaires sont nés de la volonté de trouver une totalité sans religion, et elle avait connu au moins le pape et l'empereur; mais, comme l'Inde, elle avait été un tout (MALRAUX, Voix sil., 1951, p. 482).
    [P. méton.] Qui s'inspire, agit en vertu d'une doctrine politique totalitaire, qui sous-tend une doctrine politique totalitaire. Philosophie totalitaire. Dans cette Anthologie de la Nouvelle Europe où M. Alfred Fabre-Luce a réuni les textes essentiels, fondements des idéologies totalitaires, figurent en bonne place les fameuses maximes de René Quinton: La Nature aime la lutte et la mort. La guerre rend les hommes à leur fin native. La guerre est l'état naturel des mâles. La première mission des mâles n'est pas de se reproduire mais de s'entretuer (MAURIAC, Cah. noir, 1943, p. 367).

    Rem. 1. Le sens B, très prégnant, a affecté totalitaire dans son ensemble d'une très forte connotation péj.; des empl. corresp. au sens A se trouvent ainsi marqués péjorativement et connotent le primat tout puissant du coll., du groupe sur l'individu, la pers.: Ce pays, comme l'Europe tout entière, est bien plus infecté d'esprit totalitaire qu'aucun de nous n'aime à le penser. Chacun rêve désormais que sa pensée soit la pensée des masses. La démagogie corrompt la démocratie. L'esprit de propagande se substitue partout à l'esprit de vérité. Prenons garde (GUÉHENNO, Journal « Révol. », 1938, p. 237). Mauvaise messe. Une de ces messes dialoguées dont je ne discute pas les bienfaits, mais d'où toute prière individuelle se trouve pratiquement bannie (...) La religion de masse, la religion totalitaire contre la religion personnelle, c'est cela que je vois poindre (MAURIAC, Bloc-Notes, 1954, p. 61). 2. Cet état de fait amène, pour signifier le sens A, à employer de façon préférentielle totalisant: Le matérialisme dialectique est une idéologie totalisante je ne dis pas totalitaire qui prétend tout embrasser (Le Nouvel Observateur, 2 nov. 1970, p. 58, col. 3).

    Prononc.: [ ]. Étymol. et Hist. 1933 « qui englobe ou prétend englober la totalité des éléments d'un ensemble donné » conception « totalitaire » (J. BAINVILLE, L'Allemagne, t. II, L'Allemagne totalitaire, 1er juill. ds ROB. 1985); 1934 « qui n'admet aucune forme légale d'opposition » état « totalitaire » (Lar. mens., p. 640b, s.v. Allemagne). Dér. de totalité*; suff. -aire*. Fréq. abs. littér.: 71. Bbg. DUB. Dér. 1962, p. 50. QUEM. DDL t. 26.

    Le site du Trésor : http://atilf.atilf.fr/dendien/scripts/tlfiv4/showps.exe?p=combi.htm;java=no;

    Posté par Vincent Carel, 26 avril 2007 à 03:34
  • en parlant de toutous

    bravo

    j'ai vraiment pris plaisir à lire votre article concernant mr roquet et mme canichou, j'ai adoré mais nous sommes le 6 mai à 19h 14 et je voulais vraiment à cette heure-ci en savoir plus ! dommage merci encore pour l'humour !

    Posté par evelyne, 06 mai 2007 à 19:16
  • Pour cela, il fallait se référer au bon billet: http://porteentrouverte.canalblog.com/archives/2007/05/06/4859262.html

    Posté par Wali, 06 mai 2007 à 23:42

Poster un commentaire