Porte entr'ouverte

Belgique - Europe - Taxes - Impôts - Libéralisme - Dépenses publiques - Politique - PS - MR - CDH - Liège - Reynders - Di Rupo - Michel - Cour d'arbitrage - TVA - Big Brother - Fiscalité

28 avril 2007

Panique au Grèvoland

zaventem_lowCes derniers jours, je vous avais déjà parlé des grèves ayant touché les transports publics sur rail et sur route. Quid des airs ? Il ne faut pas regarder loin en arrière pour tomber sur une grève sauvage dans un aéroport. Ainsi, ce vendredi 13 avril, les pompiers et le personnel de sécurité de Brussels Airport décidaient de se croiser les bras. Motif ? Ces messieurs voulaient plus de primes et de chèques-repas. Un problème typique du service public : plutôt que d’accepter a priori son salaire et de travailler en conséquence, le travailleur reste en négociations perpétuelles, ce au détriment des tâches à accomplir.

Aujourd’hui, l’actualité rebondit sur cette grève. Paul me l’annonçait hier : « Al zo’n 200 reizigers hebben samen een klacht ingediend tegen de 46 brandweerlui en veiligheidsmensen die twee weken geleden de luchthaven van Zaventem platgelegd hebben. » Cette information était relayée sur le site de la VRT radio. Elle a également été diffusée, du côté francophone, sur RTL-TVI. Comme me le disait Paul, « c’est le genre de nouvelle qui réchauffe le cœur. Enfin des gens qui en ont marre d’être moutons, pigeons, dindons et cochons de payants en plus. »

Le conseil des plaignants, Me Peter Cafmeyer, explique : « La demande commune porte sur un montant de 100.000 EUR. Chaque gréviste se voit exiger environ 2.000 EUR. » Et renchérit : « Faire grève est un droit, mais il ne faut pas exagérer. On ne peut prendre en otage 26.000 personnes pour un chèque repas. » Pour l’occasion, l’avocat a ouvert un site Internet visant à rassembler toutes les personnes lésées par la grève sauvage. Des dizaines de plaintes y entrent tous les jours. J’invite à mon tour les victimes de cet événement à visiter la page Web et, pourquoi pas, à s’inscrire à l’action. L’évaluation actuelle du coût de la procédure s’élève à 50 EUR par personne. (Plus des gens s’inscriront, plus le prix baissera.) En outre, tant Me Cafmeyer que des spécialistes du droit du travail estiment que l’action a de bonnes chances d’aboutir. Pourtant, les grévistes ne semblent pas inquiets : selon eux, « le droit de grève est absolu en Belgique » (Lode Verschingel, CSC-Aéroport).

Posté par Wali23783 à 17:02 - Belgique - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire