Porte entr'ouverte

Belgique - Europe - Taxes - Impôts - Libéralisme - Dépenses publiques - Politique - PS - MR - CDH - Liège - Reynders - Di Rupo - Michel - Cour d'arbitrage - TVA - Big Brother - Fiscalité

28 mai 2007

Élections 2007 : Lijst Dedecker, seul parti libéral

DOSSIER ÉLECTIONS 10 JUIN 2007

de_decker_jmJean-Marie Dedecker est présenté par les media francophones et leurs échos comme un dangereux extrémiste, proche du Vlaams Belang et du mouvement fasciste international. Bien évidemment, le citoyen lambda ne peut deviner que tout ceci est faux. Pour ce faire, il devrait comprendre le néerlandais, s’intéresser à la vie politique flamande et savoir décoder les messages politiques au-delà du réducteur axe gauche – droite.

En réalité, à part un flamingantisme assumé, JMDD a très peu de points communs avec le Vlaams Belang. Il est, en effet, l’un des derniers politiciens libéraux revendiqués du pays : seuls lui, Bouckaert et Destexhe défendent encore, sur une majorité de thèmes, une position à contre-courant du « statolâtrisme » ambiant (© CPS). Dans le cadre des élections fédérales du 10 juin 2007, j’analyserai brièvement le programme politique de la Lijst Dedecker afin d’attirer l’attention de mes lecteurs bruxellois sur cette île de bon sens dans l’océan des idées collectivistes.

Je commencerai, tout d’abord, par les propositions réellement réjouissantes. Non seulement la LDD défend les libertés économiques, par exemple en prônant l’ouverture des magasins le dimanche et en refusant toute taxation des gains en bourse, mais elle est aussi attentive aux libertés politiques, comme la liberté d’expression face à la bien-pensance. En outre, la formation libérale est favorable à une privatisation du secteur postal et rejette les discriminations positives. Relevons également son attachement à la propriété et à la sécurité. Enfin, si Jean-Marie Dedecker cède aux sirènes écologiques en matière de transports, il tient en revanche une position unique en Belgique concernant le réchauffement climatique : « Volgens IPCC ligt de C02-uitstoot veroorzaakt door de mens aan de basis van de klimaatsverandering, met invloed op onze leefomgeving. Heel wat academici trekken dit in twijfel maar moeten opboksen tegen een mediabarrage die vooral op de emoties en angst speelt » et « De mens zal waarschijnlijk (…) enige invloed op het proces hebben. Maar stellen dat de mens de schuldige is, is een brug te ver. »

D’autres propositions s’attachent plus à desserrer les menottes qu’à libérer totalement l’individu.

- Bouclier fiscal à 40 p.c. inscrit dans la Constitution et baisse d’autres charges fiscales.

- Combat de la bureaucratie, tant dans l’administration qu’en matière de sécurité sociale.

- Analyse intelligente d’une éventuelle augmentation du congé de maternité.

- Limitation des allocations de chômage dans le temps.

Parfois, le parti républicain prend également ses distances avec les traditionnelles positions libérales. Ainsi, si Dedecker ne semble pas contre une certaine libération du marché de la drogue, ses largesses s’arrêtent probablement aux seules drogues douces. Le referendum, qu’il prône dans son programme, devra décider de la marche de conduite à adopter dans ce domaine. En matière d’immigration, la Lijst Dedecker est également restrictive. Ainsi, elle propose, entre autres, que le regroupement familial se limite aux enfants mineurs et au conjoint.

La grande inconnue de ces élections 2007, en Flandre, sera le score de la LDD. Très populaire (on se rappellera son score important à l’élection présidentielle du VLD), Jean-Marie Dedecker pourrait fort bien réussir son pari. Ainsi, un siège de député sera probablement recueilli dans la circonscription électorale d’Anvers. À Bruxelles, le mouvement pourra également compter sur les voix des libéraux trahis par le MR. De quoi permettre à la LDD d’obtenir un autre siège ? Nous saurons quoi le 10 juin.

Personnellement, je ne pourrai voter, en tant que wallon, pour le sympathique candidat qu’est Jean-Marie Dedecker. Ni pour aucun candidat flamand, d’ailleurs. Pourtant, ce soir, je n'ai pas résisté au plaisir de suivre et de participer à l'émission flamande Doe de stemtest, afin de vérifier si, oui ou non, le test faisait correspondre ce parti à mes convictions politiques. Certes, les questions étaient orientées ; certes, les thèmes majeurs libertariens n'étaient pas abordés ; certes, j'ai répondu de façon utilitariste à l'une ou l'autre question. Voici le résultat reçu par sms :

- Lijst Dedecker : 64.72 p.c.

- Open VLD : 55.52 p.c.

- N-VA : 40.37 p.c.

(Les gauchistes remarqueront que, si mon numéro un est bel et bien Dedecker, le Vlaams Belang ne se situe même pas dans mon top trois. Il y a donc bel et bien une énorme différence programmatique entre l’un et l’autre.)

DOSSIER ÉLECTIONS 10 JUIN 2007

Posté par Wali23783 à 00:32 - Belgique - Commentaires [20] - Permalien [#]

Commentaires

    Le système hypocrite et antisocial français a trouvé ses limites, d'où l'intérêt pour le peuple flamand de se séparer du socialo-communisme sioniste.
    En effet, la Wallonie a été contaminé par ce fléau, et les résultats socio-économiques sont stupéfiants...
    Pourtant, depuis la chute du mur de BERLIN, le socialo-communisme aurait dû disparaître définitivement, mais les peuples faibles n'ont que ce qu'ils méritent...
    Je ne peux m'exprimer d'avantage dans la mesure où la liberté d'expression n'existe pas pour les opposants au régime français, mais je soutiens le peuple flamand, qui, contrairement au peuple français, est loin d'être faible.

    Posté par MALKI, 19 janvier 2008 à 13:13
  • extra sociale lasten te betalen door de werkgevers vanaf 2010

    Geachte,

    Hierbij laat ik u als econoom weten, dat je zo maar moet verder doen en dan zullen er einde 2010 geen kmo's meer zijn in België.
    Men gaat vanaf 2010 alle bedrijven die meer dan 10 werknemers te werk stellen nog eens 1.6 % extra sociale lasten op de bruto lonen laten betalen.
    Zelf ben ik mijn eigen bedrijf aan het stopzetten en ben ik in dienstverband gaan werken omdat ik in 2009 reeds ondervond dat het zaakje niet meer te betrouwen is.
    Als België denkt op deze manier het vertrouwen van de zakenwereld en de burger terug te winnen dan zal dit toch er gaan tegenvallen.
    Wat men niet meer langs de belastingen kan pakken, steelt men nu via de sociale lasten.
    Men maakt het geheel opzettelijk zo complex, dat alle discuties worden uitgesloten.
    De RSZ voor het gerecht trekken werd door mijn advokaat afgeraden omdat dit jaren kan aanslepen en het gerecht op dat gebied ook niet eerlijk werkt in België.

    Spijtig genoeg ben ik 50 en heb ik hier te lang afbetaald om het nu zo maar af te trappen, maar één ding is zeker, de bom gaat wel ontploffen hier in België en voor mij hoe sneller hoe liever!!!
    Het is gewoon openlijke diefstal!

    Posté par Karen, 30 décembre 2009 à 10:34
  • Bericht aan alle politici

    Bericht gericht aan alle franstalige politici.
    Copie aan alle vlaamse politici.

    Un Bruxellois flamand et bilingue de souche le 12 juin 2010 à 04:29
    La grande Peur des Belges (des flamands et des francophones). Si on met en équation le problème de ces élections on arrive à la conclusion que c’est Bruxelles (la mal aimée du côté flamand comme du côté wallon) et sa périphérie qui constitue le noeud gordien de l’affaire. Les Flamands ont peur de l’invasion francophone dans la périphérie neerlandphone et les francophones ont peur de la majorité neerlandphone dans le pays.
    Une seule solution remplaçons BHV par BDF(Européen) Bruxelles District Fédéral Européen.(Comme Washington DC).
    Messieurs les politiciens vous savez très bien que tôt ou tard si l’Europe survit à la crise financière que nous connaissons en ce moment - et c’est probable - cette question se présentera dans un avenir proche. Alors regardez un peu plus loin que le bout de votre nez, regard qui est fixé sur votre nombril depuis trop longtemps.
    Si vous ne voulez pas que les générations suivantes ne vous jugent pas comme une bande d’irresponsables qui mène notre pays à la débâcle, alors ayez une vue un peu plus avant-gardiste et réaliste. L’idée d’une capitale Européenne comme District Fédéral Européen s’imposera tôt ou tard.
    Elle solutionnera le financement de Bruxelles par un budget Européen. Elle sauvera le Royaume car elle pourra aussi devenir le siège de nos institutions fédérales belges et gérée par nos deux (trois communautés)et les Institutions Européennes.
    Lorsqu’on regarde à l’étranger, Paris et Londres comptent autant d’habitants que la population entière de la Belgique et constituent chacune une seule administration, pourquoi cela ne serait pas possible à Bruxelles et sa périphérie qui compte même pas le tiers de leur population ?
    Bruxelles, il y a 150 ans était “flamande” - en fait on “bruxellait” - et il n’y a qu’à voir les noms originaux des communes Bruxelloises ! La francisation est intervenue peu à peu et a gagné la périphérie, d’ou la crispation (peur) flamande de voir son territoire envahi.
    On est aujourd’hui devant un fait accompli. Il faut donc trouver rapidement une solution.
    Remarquons, que beaucoup de francophones se sont installés dans la périphérie Bruxelloise par commodité. Leur refus de s’adapter à une administration flamande est assez incompréhensible, alors que le nombre de néerlandophones installés en pays francophone (et ils sont plusieurs dizaines de milliers) n’ont jamais eut ce problème, ils se sont adaptés ! Il me semble qu’il s’agit ici aussi d’une forme de crispation (peur) des francophones et une manière de gagner du terrain sur la prédominance, tant démographique que territoriale flamande.
    On peut ainsi comprendre la position flamande actuelle. La population flamande n’a pas oubliée qu’après l’indépendance (1930) la Constituante de l’époque était constituée par une élite francophone venue bien souvent des provinces francophones (Liège était à l’époque - ne l’oublions pas - déjà un grand centre industriel international et en cette qualité envieuse d’imposer ses vues sur l’ensemble du pays). La langue française fut la langue administrative et intellectuelle du pays pendant des décennies. Certains déclarèrent même que la Belgique serait latine ou ne serait pas !
    Ce n’est que peu à peu que les flamands retrouvèrent un équilibre officiel linguistique et culturel.
    La fin du XXéme siècle vit une inversion des économies dans les communautés (le déclin de la région francophone au profit de la région flamande. D’ou nouvelle crispation (peur) francophone. La population belge veut avant tout maintenant un équilibre et une paix des régions.
    Notre pays à la chance de se trouver plus ou moins au centre de la Communauté Européenne, si elle se trouvait à sa périphérie, nous aurions probablement des problèmes pires que la Grèce ou les pays Baltes à l’heure actuelle !
    Faisons de Bruxelles LA Capitale d’une Europe et d’une Belgique prospère en marche, une capitale multilingue où tout le monde peut se retrouver, gérée en commun par l’Europe et nos communautés.
    A vous les politiciens de voir comment cela peut se jouer, sinon gare à la sentence des générations Belges et Européennes futures.
    VOUS N’AVEZ PAS LE DROIT DE RATER CE VIRAGE HISTORIQUE
    F. D. Bruxelles

    Posté par F.De Troyer, 12 juin 2010 à 06:15
  • Free Essay Topics

    Thank you for sharing this information. The information was very helpful and saved a lot of my time.

    Posté par Free Essay Topic, 13 janvier 2011 à 09:06
  • Merci pour le boulot Wali, très instructif. Et je te suis dans tes conseils de vote.

    Posté par Taz, 28 mai 2007 à 01:24
  • idem pour moi,

    enfin qqun d'accord avec moi

    les candidats comme Destexhe, De Decker, on les compte sur les doigts d'une main.

    Posté par laurent, 28 mai 2007 à 08:19
  • Dommage que De Decker en remette une couche dans le flamingantisme (qui, mais je me trompe peut-être, me semble être plus un flamingantisme anti-PS et contre la mentalité d'assisté que la PS wallon génère, qu'autre chose). Sans cela, une telle liste à Bruxelles, avec une personne aussi en vue que lui, pourrait faire un bien beau score.

    Posté par Célestin, 28 mai 2007 à 09:41
  • Wali, bravo et merci !!!!!
    J'ai des amis flamands a qui je forwarde immédiatement ton post ...
    Parmi ceux-ci certains viennent de quitter le VLD pour réjoindre De Decker .. ils jugeaient le VLD par trop social démocrate et ayant perdu toute essence libérale !!!!
    Et mes copains ne sont absolument pas des fachos, ni des anti-fracophones primaires ...
    Cette petite reconnaissance par un wallon va leur aller droit au coeur !

    Posté par COBRA, 28 mai 2007 à 10:30
  • "Dommage que De Decker en remette une couche dans le flamingantisme (qui, mais je me trompe peut-être, me semble être plus un flamingantisme anti-PS et contre la mentalité d'assisté que la PS wallon génère, qu'autre chose). Sans cela, une telle liste à Bruxelles, avec une personne aussi en vue que lui, pourrait faire un bien beau score."

    L'indépendance de la Flandre ou une régionalisation plus poussée serait une bonne nouvelle pour tous les libéraux du pays (principe de subsidiarité). Maintenant, certaines revendications flamandes sur Bruxelles sont peut-être illégitimes (car 90% de francophones). Mais certains comme Bouckaert sont ouverts à la discussion. Il est temps que les libéraux belges relisent leurs classiques sur la subsidiarité pour profiter du nationalisme de libération (à distinguer du nationalisme d'agression, illibéral) présent en Flandre.

    Posté par Taz, 28 mai 2007 à 22:00
  • Je vous remercie tous pour vos commentaires. Voilà qui me motive pour la poursuite de ce dossier élections 2007.

    Posté par Wali, 28 mai 2007 à 23:48
  • Ue question se pose Wali, concernant la possibilité pratique de voter pour JMDD à Bruxelles, et vu que tu as l'air informé je te la soumets (aou d'autres commentateurs).

    Sauf erreur, au début des opérations de vote, tu dois décider si tu désires voter pour le collège néerlandophone ou pour le collège francophone.

    Et j'ignore s'il est possible de passer de l'un à l'autre. Je veux dire: est-il possible pour un électeur de voter JMDD (nl) à la chambre, et Destexhe (fr) au sénat?

    Posté par paul, 29 mai 2007 à 12:55
  • Instructif

    Merci beaucoup Wali pour cet excellent travail informatif. Perdu dans les profondeurs vertes et opulentes de l'Arelerland, j'ai souvent tendance à négliger l'étude de la politique de nos riants partenaires fédéraux néerlandophones.
    En tout cas, heureux d'apprendre que notre truculent judoka est un libéral pur sucre. Son succès probable pourrait peut être inspiré une petite dissidence au sein du MR Pour les prochaines régionales par exemple ? Un branche belge d'Alternative Libérale

    Posté par Christophe, 29 mai 2007 à 16:56
  • Bon travail,

    et utile qui plus est ! Il es temps de contrer les caricatures du programme de LDD.

    Posté par climax, 29 mai 2007 à 17:17
  • @ Paul

    Très bonne question!
    Il est vrai que cette règle était toujours de vigueur lors des dernières législatives. Je me demande si elle n'a pas été modifiée il y a un an ou deux. En outre, les interventions de la Cour constitutionnelle en la matière ne facilitent pas la besogne.
    Je tâcherai de me renseigner cette semaine à ce propos.

    Posté par Wali, 29 mai 2007 à 22:30
  • Bonne nouvelle: les Bruxellois pourraient voter pour la LDD

    D'après un texte de Ph. Van Parijs (avril 2006) sur le Net: http://www.paviagroup.be/documents/PVP.Quotas1.06.04.pdf , il serait possible de voter pour un francophone au Sénat et pour un néerlandophone à la Chambre.

    Je cite (voir la formule "B1" pour la Chambre fédérale):

    "En croisant deux critères, on peut utilement distinguer quatre formules d’élection dans
    une circonscription bicommunautaires. Deux d’entre elles sont actuellement en usage, une
    troisème l’a été, et la quatrième est celle que nous proposons.
    Premier critère : Y a-t-il (A) ou non (B) des collèges électoraux séparés, c’est-à-dire,
    chaque électeur doit-il ou non choisir dans l’isoloir entre un collège néerlandophone (avec
    listes néerlandophones et instructions en néerlandais) et un collège francophone (avec listes
    francophones et instructions en français) avant de pouvoir choisir une liste et des
    candidats ?
    Deuxième critère : N’y a-t-il pas (1) ou y a-t-il (2) des quotas communautaires, c’est-àdire
    le nombre de sièges nérlandophones et francophones est-il préalablement fixé ?
    La combinaison de ces deux critères engendre quatre formules :
    - La formule A1 (collèges séparés sans quotas) est la formule ancienne pour
    l'élection du Conseil régional bruxellois.
    - La formule A2 (collèges séparés avec quotas) est la formule actuelle pour
    l'élection du Conseil régional bruxellois.
    - La formule B1 (ni collèges séparés ni quotas ) est la formule actuelle pour les
    élections de la Chambre fédérale dans l'arrondissement Bruxelles-Halle-Vilvoorde et pour les
    élections municipales en Région bruxelloise et dans sa périphérie.
    - La formule B2 (quotas sans collèges séparés) est celle que nous proposons."

    Je suppose que l'information, récente d'un an, est correcte.

    Posté par Wali, 01 juin 2007 à 00:38
  • Je suis allé me balader sur le site de la tête de liste bruxelloise de la LDD, Isabelle Van Laethem.

    Si cette charmante dame promeut l'ouverture des magasins le dimanche et la légalisation de la prostitution (pas la priorité absolue selon moi, mais soit...), elle souhaite aussi imposer l'obligation scolaire dès 3 ans, déplore la disparition de notre société de bien-être à cause modèle multiculturel, et entend lutter contre la spéculation...

    Du droitisme en plein... Bref, la LDD n'est pas vraiment la panacée, méfiance !

    http://www.isabellevanlaethem.be/index_bestanden/standpunten.htm

    Posté par climax, 04 juin 2007 à 10:22
  • Il est clair que nous ne devons point rêver. Un parti parfaitement libéral n'est pas envisageable à l'heure actuelle.
    La LDD, comme tu le soulignes, est aussi un parti de droite, comme le démontrent ses positions sur quelques thèmes (la culture musulmane par exemple). (C'est une dérive propre à tous nos rares politiciens "libéraux" je pense.)
    Toutefois, j'ai été frappé, à la lecture du programme, par certains points qu'on n'oserait chuchotter dans d'autres partis (privatisation de la poste, climat-scepticisme, etc.). Je pense donc que, s'il est un parti où des libéraux risquent de s'engager, c'est bien celui-là. Évidemment, pour remplir les listes, la LDD aura bien du aller dégotter des dizaines de constructivistes de droite. Il nous reste maintenant à séparer le bon grain de l'ivraie.

    Posté par Wali, 04 juin 2007 à 19:26
  • Illustration de propagande étatiste grossière

    Illustration de la fausse réputation donnée à J-M Dedecker par les étatistes acharnés dans Le Soir du jour (voir http://www.lesoir.be/sports/cyclisme/perquisitions-chez-quick-step-2007-06-07-533102.shtml ):

    "Homme politique flamand haut en couleurs, Jean-Marie Dedecker est un ancien membre du parti libéral VLD du Premier ministre Guy Verhofstadt. Il se présente lors des législatives belges de dimanche sous la bannière de son propre parti, la « Lijst Dedecker », qui s'inspire de la ligne populiste du néerlandais Pim Fortuyn."

    Vous noterez que si le soc-dem Verhofstadt est qualifié de libéral, le libéral Dedecker est, lui, qualifié de populiste.
    Bel exemple de novlangue ignare.

    Posté par Wali, 08 juin 2007 à 00:10
  • And the winner is....

    Je regarde les premiers résultats sur le site de la Libre et je suis agréablement surpris des résultats de Lijst Dedecker. Nous n'en sommes pas encore aux projections en sièges mais il serait intéressant de voir si cela peut jouer un role dans la compostion de la future majorité. Je veux parler du souhait le plus cher d'un majorité des belges : l'éviction du PS du prochain gouvernement. Allez !!! On y croit !!!

    Posté par Christophe, 10 juin 2007 à 19:35
  • De tout coeur

    etanr ancien professeur de judo,je suis de tout coeur partisan de Jean-Marie De Decker.
    Laissons-lui le temps.Dans six-sept ans,il sera le Président d'un grand parti libéral en Flandre,avec des ramifications en Wallonie.
    Ippon,Jean-Marie.

    Paul Fyens
    Ancien professeur de judo de Braine-l'Alleud

    Posté par wildekat, 10 août 2007 à 17:51

Poster un commentaire