Porte entr'ouverte

Belgique - Europe - Taxes - Impôts - Libéralisme - Dépenses publiques - Politique - PS - MR - CDH - Liège - Reynders - Di Rupo - Michel - Cour d'arbitrage - TVA - Big Brother - Fiscalité

27 août 2007

Un gauchiste ne voit que ce qu’il veut voir

M_nard_RobertLorsqu’un gauchiste s’agite, c’est qu’il y a anguille sous roche. Voyez-le sautiller, secouer des bras et crier en votre direction : méfiance ! Il veut probablement vous empêcher de regarder derrière vous ! Dernièrement, Robert Ménard vient de s’illustrer à ce petit jeu via une carte blanche intitulée « Yahoo !, l’hypocrite ». Le fondateur de Reporters sans frontières, trotskyste devenu socialiste, y souligne le comportement ambigu de Yahoo ! face à la liberté d’expression médiatique. Le groupe américain vient en effet d’accorder une bourse d’un million de dollars à l’Université de Stanford pour un programme de soutien aux journalistes « travaillant dans des pays ne respectant pas la liberté d’expression »… alors qu’il fut le premier à céder aux pressions chinoises sur le contenu subversif de certaines pages Web !

Tel le jocrisse préférant huer les firmes qui financèrent l’Allemagne hitlérienne que critiquer le régime nazi proprement dit, Robert Ménard s’est engouffré dans le jeu favori des gauchistes. Il voit une entreprise dont le comportement lui semble critiquable ? Paf ! Il attaque bêtement. Mais réfléchit-il seulement à la situation globale avant de s’enflammer sur la banquise ? Comprend-il que le but premier d’une entreprise n’est ni l’éthique ni la politique ? Connaît-il les obligations légales qui pèsent sur le groupe s’il veut pouvoir se développer en Chine ? Voit-il, lui dont les yeux braquent fixement l’horizon désert pendant que des crocodiles l’encerclent, que le danger est ailleurs ? Peut-il à peine imaginer que les premières critiques à formuler concernent l’état communiste chinois ? Visiblement, non. Endoctrinement ? Hypocrisie ? Bêtise ? Robert Ménard seul pourrait nous apporter un élément de réponse. Il n’en reste pas moins vrai que, si l’on ne peut lui donner totalement tort dans ses propos récents, ceux-ci sont complètement déplacés eu égard à la situation désastreuse que connaît la Chine en matière de libertés.

Posté par Wali23783 à 21:10 - Monde - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • Salut Wali,
    je n'ai aucune espèce d'affection pour Robert Ménard...
    Mais le discours de RSF en général me parait cohérent, et son action ne vise pas seulement Yahoo, et que les institutions chinoises en prennent largement pour leur grade.
    A voir la liste des prédateurs de la liberté de la presse, où Hu Jintao a sa bonne place. Tu va voir directement sur leur site, l'animation d'ouverture est une dédicace bien intense:
    http://www.rsf.org/
    C'est donc plus nuancé que ca...

    Posté par Nono, 28 août 2007 à 12:11

Poster un commentaire